Publié le 28-04-2014

En Vidéo-Najet Jomni : La faim ne nous tuera pas… contrairement aux balles qui ont tué nos enfants

Une conférence de presse a été tenue aujourd’hui par les grévistes de la faim réfugiés au local de la coordination de justice transitionnelle à Tunis.



En Vidéo-Najet Jomni : La faim ne nous tuera pas… contrairement aux balles qui ont tué nos enfants

Eux, c’est les mères, les pères et les frères de ceux qui sont tombés sous les balles de la répression et nul ne peut le contester, mais la justice tunisienne semble trébucher et peiner à condamner leurs assassins. Et par assassin, l’on entend certainement les commanditaires, les décideurs et non seulement les simples exécuteurs.

Le verdict prononcé par le tribunal militaire le 12 avril dernier est tombé sur leurs têtes comme une massue, « chaque fois que nous nous rendions au tribunal, nous nous disions qu’ils allaient rendre justice à nos enfants, à nous autres mamans… nous sommes en deuil encore une fois » a déclaré la mère du premier martyr de Thala ‘Marwen Jomni’ dont l’intervention a ému toute la salle.

Les revendications des membres des familles qui font la grève de la faim (depuis 5 jours), sous le slogan ‘Votre injustice nous affame- joona min dholmikom’ sont les suivantes :

  • L’ouverture d’une enquête afin de déterminer les causes de ce verdict

  • La prise de mesures pour lutter contre l’impunité

  • Retirer les dossiers des procès civils (ceux des martyrs et blessés entre autres) au tribunal militaire

Le dossier se trouve aujourd’hui dans une impasse car il faut trouver les bons mécanismes pour le retirer au tribunal militaire et rejuger les accusés sans tomber dans l’anti-constitutionnalité et pour cela, la justice transitionnelle reste la meilleure, voire l’unique, solution.

Leila Haddad assure qu’il faut amender certains articles de cette loi afin de permettre la création d’une chambre qui reprendra cette affaire en main, mais encore faut-il qu’il y ait une volonté politique pour prendre des mesures.

‘Ils ont tout fait pendant 3 ans pour prononcer ce verdict et bloquer toutes les issues mais cette honte marquera à jamais le pouvoir ainsi que les partis politiques que l’histoire punira…’ a déclaré Me Haddad.

Pour plus de détails, retrouvez ci-joint les vidéos de la conférence :


H.B.
martyrs-270414-1.jpg