Publié le 24-05-2010

L'Olympique de Béja, audacieux, s'adjuge sa deuxième Coupe

L'Olympique de Béja a remporté la Coupe de Tunisie de football en s'imposant en finale, samedi à Radès , face au C.S.Sfaxien, tenant du titre, par un but à 0.



L'Olympique de Béja, audacieux, s'adjuge sa deuxième Coupe

L'Olympique de Béja a remporté la Coupe de Tunisie de football en s'imposant en finale, samedi à Radès , face au C.S.Sfaxien, tenant du titre, par un but à 0.
 
Les "Cigognes", plus déterminés et mieux appliqués que leur adversaire, ont livré une belle prestation digne d'un grand club dont les traditions sportives sont désormais bien établies après ce deuxième sacre de son histoire.
 
La rencontre démarrait sans round d'observation, les Sfaxiens affichaient une certaine assurance, se créant la 1ère occasion du match par Ibrahima Touré.
 
Les Béjaouas réagissaient très vite, comme pour mettre en garde leur adversaire et Nizar Garbouj tirait dans les 16 mètres mais cadrait mal son tir.
 
O.Béja-CS Sfaxien (1- 0 )Les Sfaxiens revenaient à la charge en vue de prendre l'ascendant et se créaient une deuxième occasion par Fateh Gharbi.
 
Le match est d'entée ouvert et plaisant. Les deux formations, à leur mérite, ne s'étaient pas confinées dans des considérations tactiques mais cherchaient le chemin des filets.
 
A la 24ème minute le défenseur Sfaxien, Mamane Youssoufou, qui disputait un ballon aérien avec un attaquant béjaoua écartait la balle de la main en pleine surface. L'arbitre Slim Jedidi n'a pas hésité à siffler un penalty transformé par Mehdi Harb qui donnait l'avantage aux 'cigognes'.
 
Survoltés par ce but, les Béjaouas, loin de se replier, avaient eu l'audace de continuer à presser leur adversaire manquant de peu de doubler la mise par Sameh Derbali.
 
Le C.S.Sfaxien, de son côté, tombait dans la précipitation et perdait les duels notamment en milieu de terrain, alors que les 'rouge et blancs' finissaient en force en se créant une belle opportunité qui a faillit faire mouche mais le tir de Derbali, dévié par un défenseur Sfaxien, passait de très peu à côté des bois de Khalloufi.
 
O.Béja-CS Sfaxien (1- 0 )A la reprise, les Sfaxiens revenaient avec la ferme intention d'égaliser. Un premier changement en attaque avec l'entrée de Haykel Guemmandia, destiné à fixer la défense adverse, permettait aux Sfaxiens de mieux construire leurs attaques.
 
Mais, Rachid Belhout, l'entraîneur algérien de l'O.Béja, s'en était aperçu en plaçant un axe défensif à trois, ce qui lui a permis de repousser les attaques adverses.
 
Le milieu de terrain Sfaxien, Kamel Zaiem, tentait sa chance à plusieurs reprises en tirant des coup-francs dangereux qui ont permis au gardien Sami Nefzi de montrer tout son talent.
 
Au fil des minutes, les Sfaxiens redevenaient fébriles et surtout imprécis, les Béjaouas en profitaient pour placer des contre-attaques manquant de peu de tuer le match.
 
O.Béja-CS Sfaxien (1- 0 )Guemamdia, Zaiem et Rouid rataient de nouvelles occasions alors que de l'autre côté, Derbali et Soltani échouaient dans leurs tentatives de doubler la mise.
 
Les Béjaouas s'accrochaient de plus en plus à leur but d'avance et faisaient preuve d'abnégation, malgré une dernière occasion de Zaiem qui donnait des sueurs froides aux 'Cigognes' soulagés après le coup de sifflet final de l'arbitre.
 
L'Olympique de Béja qui a cru en ses chances, confirme ainsi l'adage: 'la chance sourit aux audacieux' et remporte ainsi un titre mérité, obtenu de haute lutte.
 
Crédit Photo : TAP

Source :

TAP