Lancement de la campagne d’affichage du portail billkamcha.tn pour la lutte citoyenne contre la corruption

Dans sa lutte contre la corruption, l’association tunisienne I Watch qui se bat pour instituer de valeurs comme la transparence et l’engagement citoyen, lance sa première plateforme numérique billkamcha.tn (La main dans le sac) (www.billkamcha.tn)



Lancement de la campagne d’affichage du portail billkamcha.tn pour la lutte citoyenne contre la corruption

Billkamcha.tn a été mis en ligne part I Watch afin de lutter contre la corruption et toutes les formes qu’elle revêt. Dans cette approche communautaire et participative, ce portail vise à inciter la contribution des citoyens dans la dénonciation et la lutte contre tout type de corruption. L’objectif est de faire participer les Tunisiens à signaler et éliminer les actes de pots de vin.

La plateforme est mise en ligne dans différentes langues afin de faciliter l’accès et la participation de tout le monde sans barrière linguistique. Elle est composée de plusieurs rubriques ayant chacune un objectif différent (pot de vin, pistons, népotisme, interdiction d’accès à l’information, fraude, conflit d’intérêt, fuite d’impôt, vol ou autres).

Néanmoins, les rubriques principales sont au nombre de quatre et son présentées de manière très lucide et simplifiée pour toute personne souhaitant dénoncer un acte de corruption : le contenu du message, le nom du dénonciateur, la zone où a eu lieu cet acte-là et une brève description de la scène

D’ailleurs, dans l’interface principale, Billkamcha.tn compte, notamment, une rubrique dans laquelle un visuel explicatif montre aux Tunisiens et aux citoyens tunisiens comment utiliser la plateforme. La carte géographique tunisienne est disponible dans la plateforme afin d’aider le dénonciateur à localiser l’endroit où a eu lieu l’acte de corruption. Juste à côté, une rubrique qui indique une liste de plusieurs types de corruption et le citoyen n’a qu’à cliquer sur celui qui correspond au mieux à l’acte de corruption qu’il veut signaler, indiquer par la suite à un détail près la scène et envoyer l’information à Billkamcha.tn par le biais d’une série de moyens dont ils disposent.
En effet, le portail propose aux citoyens une panoplie de moyens technologiques pour qu’ils puissent passer leur message sur le site peu importe le type de moyen de communication : Android, iPhone, email, Tweeter ou à travers un numéro vert.

Billkamcha.tn fournit, par ailleurs, une rubrique «Rapports» qui présente une sorte d’archive de tous les abus et les actes de corruption détectés et signalés par les citoyens. Cette rubrique présente les scènes de corruption par date, région et tous les détails nécessaires (endroit exact, l’identité du corrompu et l’acte de corruption avec le maximum de détails possibles fournis par le témoin).

Le portail Billkamcha.tn deviendra, grâce à l’engagement citoyen une référence pour dénoncer et combattre la corruption. C’est par le biais d’images illustrations de clichés, stéréotypes et d’actes de corruptions que cette campagne compte toucher les Tunisiens.

Pour annoncer le lancement officiel de la plateforme anti-corruption, Billkamcha.tn, I Watch vous convie à une conférence de presse tout à fait inédite et ce, demain, à l’avenue de la Liberté


bilkamcha-251213-a.jpg