Publié le 03-02-2010

Rafik Naccache: RoadMind, My Way

Le bloggueur de la semaine, c’est Rafik Naccache. J’ai découvert son blog grâce un excellent billet : « Et pour vous Monsieur, ce sera ? ». Du coup, j’ai décidé de faire lumière sur cet ingénieur à la jolie plume. Interview.



Rafik Naccache: RoadMind, My Way

Le bloggueur de la semaine, c’est Rafik Naccache. J’ai découvert son blog grâce à un excellent billet intitulé Et pour vous Monsieur, ce sera ?. Du coup, j’ai décidé de faire lumière sur cet ingénieur à la jolie plume. Interview.

 

 

Rafik Naccache, c’est qui ?

Un ingénieur de 33 ans, directeur des systèmes d’information chez un Fournisseur de services d'accès Internet.

Un ingénieur qui aime écrire, c’est plutôt rare, non?

Il faut dire que je suis un peu artiste sur les bords (plus jeune, je faisais partie d’un groupe de rock), et puis  j’ai  toujours aimé écrire. Au lycée, je n’avais pas forcément la meilleure note, mais ma copie était souvent la copie à relire, ne serait-ce que pour un paragraphe. Et puis grâce aux blogs, j’ai découvert des choses très intéressantes déjà pour mon travail (tout ce qui concerne le management), donc voilà, je m’y suis mis à mon tour.

Pourtant, ton blog est plutôt littéraire, tu ne trouves pas ?

Quand j’ai fait le blog, je ne voulais pas faire un truc scientifique. Je voulais dériver pour retrouver mes premiers amours. J’écris pour nourrir une passion et sortir de mon quotidien tout simplement.

Le choix du titre, Roadmind, My Way ?

C'est simple. Je réfléchis beaucoup en conduisant. Toutes les idées me viennent quand je conduis, surtout quand il y a des embouteillages :)

T’as écrit un excellent post sur la chance du débutant. Est-ce que tu estimes avoir bénéficié de cette chance ?

À vrai dire, j’ai toujours été très bien en débutant et moyen en expert :)

Moyen en expert, c’est ne pas maîtriser quelque chose de bout en bout. N’est-ce pas un handicap ?

Quand tu n’es pas expert, il vaut mieux malaxer toutes tes connaissances et faire sortir tes empreintes. C’est exactement ce que j’essaie de faire. Je ne connais pas toutes les œuvres de La Fontaine par exemple, mais j’ai mon opinion là dessus.

Mais pour critiquer ou même donner une opinion fondée, il faut bien connaître et maîtriser son sujet, non ?

Pour critiquer ou faire des analyses, il faut un minimum de connaissances par rapport à l’œuvre. Après, chaque auteur a une marge de manœuvre.

Qu’est-ce qui te pousses à écrire ?

La chose qui me fait le plus plaisir, c’est de faire rencontrer des personnages, construire un dialogue et conclure par une morale. J’essaie de prendre exemple sur  La Fontaine. Je réfléchis toujours à « qu’est-ce qui se passerait si… ». Comme je l’ai dit tout à l’heure, mon blog n’est pas dans une optique scientifique, même si aujourd’hui, la mode est aux blogs de Management et développement personnel. Aux Etats-Unis par exemple, on peut faire un best-seller avec un livre, du genre, Earn money with twitter account, mais je ne suis pas dans cette approche.

Oui, là c’est l’esprit américain. Est-ce que tu crois qu’en Tunisie, on va virer vers le modèle anglo-saxon?

C’est évident. Le problème avec le modèle américain, ce sont les gros bras qui se retrouvent parfois marginalisés, ou risquent de ne pas s’y adapter. En ce qui concerne mon travail, le canal d’informations est parfait et les réseaux sociaux sont bien implantés. Je crois qu’on suit bien l’évolution technologique.

En parlant des réseaux sociaux, tu me fais penser au web et aux nouveaux métiers du web qui émergent.  Qu’est-ce que tu penses de ces métiers qui n'existaient pas encore il y a deux ou trois ans ?

Personnellement, je les considère comme des métiers nobles. Il faut maîtriser les techniques, avoir un esprit d’analyse et savoir communiquer. Avant, on séparait ces tâches en trois métiers. Maintenant, c’est la même personne qui fait tout. Cela nécessite une grande polyvalence. Je trouve qu’ils ont beaucoup de mérite et beaucoup de qualités qu’on a du mal à retrouver ailleurs.

Le mot de la fin ?

Merci pour cette interview et bonne continuation !

Propos recueillis par Sarah B.H


c-rafiknaccache-030210-1.jpg