Publié le 18-05-2022

Pour la première fois, La Tunisie représentée au Conseil international des femmes

La Tunisie est désormais représentée, pour la première fois, au Conseil international des femmes, après l’élection, mercredi matin, de la présidente de l’Union nationale de la femme tunisienne (UNFT), Radhia Jerbi, membre du Conseil international des femmes, lors des travaux de sa trente-sixième session plénière tenue à Avignon, en France du 16 au 21 mai courant.



Pour la première fois, La Tunisie représentée au Conseil international des femmes

Le Conseil international des femmes, institué depuis 1888, selon le communiqué de l’UNFT, jouit du statut consultatif auprès des Nations Unies et de ses représentants permanents auprès du Conseil économique et social, de l’Organisation internationale du travail, de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture , l’Organisation mondiale de la santé, le Programme des Nations Unies pour le développement, le Programme des Nations Unies pour l’environnement, l’UNESCO, l’UNICEF, la CNUCED et l’ONUDI.

Le communiqué a rappellé les postes les plus importants que l’UNFT a obtenu au niveau international au cours des dix dernières années, à savoir son élection en tant que membre permanent du Conseil européen des femmes après avoir été membre observateur (avril 2017), ainsi que l’élection de sa présidente au poste de Secrétaire générale adjointe du Conseil européen des femmes. Sa présidente s’est aussi vu décerner la Médaille de l’Union internationale des femmes, après que la Tunisie ait abrité pour la première fois les travaux de cette conférence électorale avec la participation de nombreux Pays européens (avril 2017).

Selon la même source, la présidente de l’union a également été élue conseillère juridique du Centre européen du Conseil international des femmes (mars 2019) et secrétaire générale de la Fédération générale des organisations féminines africaines. Elle a aussi été élue vice-présidente de l’Union générale des femmes arabes (avril 2019). L’union a aussi été élue en tant que membre de l’Organisation générale des femmes africaines (février 2020).


TAP