Publié le 25-01-2022

''Nheb nhej''...Pourquoi de plus en plus de Tunisiens veulent quitter le pays ?

Face à des problèmes politiques et une longue crise économique, aggravée par la pandémie de Covid-19 qui a fait exploser le chômage et la pauvreté, de plus en plus de Tunisiens veulent quitter le pays à tout prix.



''Nheb nhej''...Pourquoi de plus en plus de Tunisiens veulent quitter le pays ?

Selon une étude nationale sur les migrations réalisées en Tunisie publiée le 8 décembre, 40% des jeunes âgés de 15 à 29 ans veulent quitter le pays.

11 ans après la révolution, la morosité demeure. La jeunesse tunisienne est passée de l’espoir à la désillusion. Et aujourd‘hui, il est difficile de rester optimiste.

La Tunisie ne fait guère rêver les siens. Sarra, une jeune Tunisienne diplômée, considère qu’elle n’a pas d’avenir dans son pays « Je ne rêve que de quitter ce pays. Peu importe les défis auxquels je serai confrontée. J’accepterai n’importe quel job… Si je reste en Tunisie, il faudrait un miracle pour que ma vie s’améliore ».

Outre l’économie pratiquement à l’arrêt, le pays nage en pleine incertitude politique même après le 25 juillet. Et les départs se sont multipliés au cours des dernières années dans l’espoir d’une une vie meilleure.

Pour Hatem, qui a répondu à l’appel des témoignages de Tuniscope, la vie est devenue trop chère. Il nous raconte que les biens et les services sont hors de prix. « Aucune personne ne quitte son pays pour le plaisir. En Tunisie, même si tu travailles, tu as à peine de quoi survivre », a-t-il dit.

Epuisé par les petits détails qui rendent fous, Kais considère, quant à lui, que l'administration tunisienne constitue un handicap. « Pour demander des documents administratifs, il faut patienter plusieurs jours. L’administration n’est pas encline à fournir des services de qualité. Rien n’a changé depuis la révolution. ».