Publié le 07-12-2021

Smart Capital se mobilise pour les startups de la MedTech

Suite à la publication en date du 12 Novembre 2021 par le Conseil National de l’Ordre des Médecins, d’un communiqué interdisant aux médecins la pratique de la télé-médecine, à travers les services en lignes offerts par des startups, le Collège des Startups ainsi que Smart Capital, l’entité en charge du déploiement de l’initiative national Startup Tunisia affirment leur total engagement à soutenir les startups Tunisiennes tout en prenant compte, de manière sérieuse, les inquiétudes émises par l'Ordre des médecins.



Smart Capital se mobilise pour les startups de la MedTech

A cet effet, nos équipes sont missionnées afin d’organiser avec toutes les parties prenantes, les discussions visant à trouver, de manière collégiale, les meilleures solutions pour éviter de pénaliser l’activité des startups concernées tout en garantissant que celles-ci continuent d’opérer dans le respect de la relation morale et professionnelle qui s'établit entre le médecin et le patient, mais qui permet aussi à l’exercice professionnel de s’adapter aux progrès de la médecine ainsi qu'aux besoins et mutations de la société, en alignement avec le code déontologique promu par l’Ordre des Médecins et dans le respect total de la loi Tunisienne et de l'éthique de la profession.

Dans son communiqué Smart Capital rajoute : "Nous encouragerons toujours nos startups à innover et à créer de la disruption dans les secteurs dans lesquels elles opèrent : Ceci est la nature intrinsèque d'une startup. Notre rôle est de soutenir ces efforts tout en étant la voix de la conciliation entre-elles, les organes de régulation et les corps intermédiaires nationaux.

Nous vous tiendrons informés des évolutions de nos échanges et espérons pouvoir construire et soutenir une Tunisie plus ouverte et plus innovante."