Publié le 19-10-2021

La Tunisie pourrait normaliser avec Israël, selon un ministre israélien

L'administration du président Joe Biden a exprimé son intérêt à s'appuyer sur les accords d'Abraham conclus l'année dernière entre Israël et les Émirats arabes unis et Bahreïn, avec les ajouts ultérieurs du Maroc et du Soudan.



La Tunisie pourrait normaliser avec Israël, selon un ministre israélien

En effet, les accords d'Abraham ont établi des relations diplomatiques avec les quatre pays arabes.
Le ministère des Affaires étrangères a déclaré qu'« Israël ne commente pas la question des autres pays qui pourraient adhérer au traité de paix ».

Le ministre de la Coopération régionale Esawi Frej (Meretz) a annoncé au site émirati Erem News que le Qatar, la Tunisie, Oman et la Malaisie pourraient rejoindre les accords d'Abraham.


« Chaque pays arabe du Moyen-Orient, même les pays hostiles, nous avons des relations directes et indirectes avec eux. Je vois au loin que tous les pays du Moyen-Orient seront au sein d'une union », a déclaré le ministre.


L'interview a eu lieu lors de la récente visite de Frej aux Émirats arabes unis. L'État du Golfe a établi des relations diplomatiques avec Israël en 2020 avec Bahreïn, avec les ajouts ultérieurs du Maroc et du Soudan.

Le ministre a déclaré que 250 000 Arabes israéliens avaient visité les Émirats arabes unis au cours des six mois précédents.
A titre indicatif, Lles accords d'Abraham sont deux traités de paix entre Israël et les Émirats arabes unis d'une part et entre Israël et Bahreïn d'autre part. Le premier, entre Israël et les Émirats arabes unis, est annoncé le 13 août 2020 par le président des États-Unis Donald Trump. Ils sont signés le 15 septembre 2020 à la Maison-Blanche à Washington, accompagnés d'une déclaration tripartite signée aussi par le président américain en tant que témoin.
Source <==