Publié le 06-03-2018

Les prochains assassinats ne seraient pas par balles ?

Des informations et données sécuritaires laisseraient entendre que les attentats se poursuivront, mais que la méthode muterait vers des décès suspects.



Les prochains assassinats ne seraient pas par balles ?

Les prochaines liquidations corporelles qui viseraient des journalistes, des politiciens, des magistrats et des responsables sécuritaires, seraient sous couvert d’accidents tel que « accident de la route », « asphyxie au gaz », « noyade », ou même électrocution.

Des données importantes soutiendraient la poursuite des assassinats avec mutation dans la méthode et l’arme des liquidations corporelles pour diversion.

Les autorités sécuritaires prendraient toutes les menaces au sérieux surtout après la défaillance qui avait conduit à l’assassinat du martyr Mohamed Brahmi, rapporte Al-Chourouk samedi 14 septembre 2013 dans sa version en ligne.


C.R.