Publié le 30-07-2021

Tunisie-CCM : ‘’Il faut engager des réformes urgentes’’

Pour passer ce cap difficile, sauver la jeune démocratie de toute dérive et préserver le droit et les libertés, le Conseil des chambres mixtes recommande, vendredi, dans un communiqué, d’engager des réformes urgentes, tout en adressant un message rassurant aux chefs d’entreprise et plus particulièrement aux investisseurs étrangers qui ont choisi la Tunisie comme site d’implantation.



Tunisie-CCM : ‘’Il faut engager des réformes urgentes’’

Suite aux décisions annoncées, le 25 juillet 2021, par le chef de l’Etat, Kais Saied (gel de toutes les activités du parlement, levée de l’immunité de tous les députés, limogeage du chef du gouvernement), le Conseil souligne l’importance cruciale de la mobilisation de toutes les forces vives de la nation pour la préservation de la paix et de la sécurité dans le pays, “tout en comprenant le contexte économique, social et sanitaire qui a conduit à cette procédure d’exception”.

“Dans le contexte délicat actuel, ces exigences sont considérées essentielles pour permettre au pays de retrouver le chemin de la stabilité,de la croissance, de la concorde et de la paix sociale”..

Le Conseil juge nécessaire d’agir sans tarder pour permettre de créer les conditions optimales pour la relance de l’économie et la restauration de la confiance et de la stabilité du pays. Cet objectif ne pourra être atteint qu’à travers la mise en place, dans les meilleurs délais, d’une feuille de route claire et consensuelle. Il estime qu’il s’agit là d’un préalable à la restauration de la confiance.

Il considère également, urgent de concevoir des réponses en phase avec les défis actuels auxquels font face les chefs d’entreprise qui ont longtemps souffert de la dégradation de l’environnement des affaires ainsi que des entraves administratives.

Enfin, le Conseil insiste sur la nécessité de faire prévaloir la primauté de la loi dans toutes les mesures prises à venir et d’œuvrer pour la relance des investissements directs étrangers en garantissant la protection des droits économiques, sociaux et individuels de toutes les parties prenantes, affirmant que l”’ensemble des membres du Conseil des Chambres Mixtes sera toujours un acteur actif impliqué dans l’essor économique du pays”.
TAP