Publié le 06-03-2018

L’Affaire de Barraket Essahel : M.Zoghlami prend la défense de Rachid Ammar

Intervenu sur les ondes de Mosaïque fm  ce mercredi 26 juin 2013, Moncef Zoghlami, ancien colonel et président l'Association Équité des Anciens Militaires est revenu sur les détails de l’Affaire de Barraket Essahel dans lequel Rachid Ammar, général, serait impliqué. 



L’Affaire de Barraket Essahel : M.Zoghlami prend la défense de Rachid Ammar

En 1992, sous Ben Ali,  près de 244 militaires, soit 25 officiers supérieurs, 88 officiers, 82 sous-officiers et 49 hommes de troupe auraient ont été injustement  accusés de préparer un coup d’état militaire.

Les Bras armés du président déchu se sont alors empressés de les emprisonner et torturer.Le Ministre de la Défense les a limogé sans justification.

À cette époque Rachid Ammar, général de l’armée ayant présenté sa démission hier le 25 juin 2013, aurait été accusé d’avoir livré les militaires.

Aujourd’hui, le président l'Association Équité des Anciens Militaires, réclame justice pour régulariser la situation administrative de ces militaires et prend la défense de Rachid Ammar en lui exprimant son profond respect.

M.Zoghlami termine par expliquer que le départ à la retraite du général est en partie du à ce que certaines parties n’aient pas fourni assez d’équipements aux militaires dans les derniers évènements liés à la question sécuritaire. 


L.R.
rachidammar-260613-1.jpg