Publié le 06-03-2018

Le CPR abandonne son projet de loi contre la liberté de la presse

Il était prévu que le projet de loi pulvérisant la liberté de la presse, présenté à l’ANC par des députés du Congrès pour la République (CPR), soit soumis à l’examen, aujourd’hui 2 mai. Ce projet de loi ayant déclenché une vague de controverses a été abandonné, selon Néjiba Hamrouni. 



Le CPR abandonne son projet de loi contre la liberté de la presse

Rappelons que ce projet de loi n° 59/2012 prévoyant différentes peines allant de 3 mois à 3 ans d’emprisonnement pour les journalistes « qui critiquerait le Président de la République, les membres du gouvernement ou les instances qui relèvent de leur pouvoir » a été signé par 10 député du bloc parlementaire du CPR : Samir Ben Amor, Slim Ben Hemidène et Abdelwaheb Maâter, Samia Abbou, Amor Chétoui, Noura Ben Hassan, Ikbel Msadâa, Béchir Nefzi, Heythem Belgacem et Abdessalem Chaâbane.

Il convient de noter qu’en rentrant sur le site de l’ANC, l’examen du projet de loi du CPR figure encore dans la programmation de la commission des droits, des libertés et des relations extérieures.


N. J.
cprr-25042013-1.jpg cprr-02052013-2.jpg