Justice Transitionnelle : L’association Taabir lance son projet Témoin Oculaire

 « Témoin oculaire » est un projet qui vise à consolider la justice transitionnelle dans une Tunisie en pleine transition politique. Le projet réunira les témoignages des prisonniers politiques, victimes de la torture, durant la période entre 1987 et 2010, à travers une plate forme nationale de blogueurs–vidéo.



Justice Transitionnelle : L’association Taabir lance son projet Témoin Oculaire

Dans un contexte politique complexe, flous et surtout muet sur les anciens crimes de l’ancien régime en ce qui concerne la torture, plusieurs victimes ne se retrouvent pas dans le projet de justice transitionnelle. Le simple faite que la vérité sur les crimes de torture, ainsi que les circonstances et les raisons qui ont conduit à la perpétration de ces crimes n’est pas dévoilée, constitue pour plusieurs et surtout la société civile une énorme menace de voir l’ancienne machine tortionnaire se reconstruire dans l’impunité.

Pour ces diverses raisons, l’association « Taabir » (association tunisienne d’expression numérique et artistique) avec l’aide du PNUD lance le projet « témoin oculaire » qui vise à mettre la lumière sur le passé sanguinaire du régime de Ben Ali, à encourager les victimes de torture à exprimer leurs attentes en termes de justice transitionnelle et à garantir le droit à tout le peuple tunisien de savoir la vérité et de sauvegarder la mémoire collective.

Objective, scientifique et partiale, l’association « Taabir » donnera la parole à tous les anciens militants politiques et des Droits de l’Homme qui étaient victimes de la torture sous le régime de Ben Ali. Rétablir toute la vérité et la comprendre a_n d’aboutir à une vraie justice transitionnelle, seront les seuls et uniques objectifs de ce projet d’où son nom « témoin oculaire.

Concrètement, « témoin oculaire » formera, dans le cadre de ce projet, une trentaine de jeunes blogueurs (Entre 20 et 30 ans), pour la collecte et la vérification des témoignages des victimes du régime déchu de toutes les sensibilités politiques. Cette matière précieuse, sera exposée sur un site web spécialisée mis en ligne à la disposition de l’opinion publique nationale et internationale sous licence « creative commons ».

Ainsi, les jeunes activistes bloggeurs seront en contact direct avec la réalité du passé à travers la collecte des interviews. Le plus important est qu’ils seront en mesure d’agir et d’encourager tous les tunisiens à lutter contre le retour définitif des pratiques de torture de l’ancien régime.

Les trois grandes parties du projet

  • Formation des acteurs:

Création d’un réseau d’activistes qui vont collecter les témoignages, les doter de la formation et moyens techniques nécessaires.

Encadrement des victimes notamment les personnes actives dans la société civile, capables d’influencer le reste des victimes et renforcement de leurs capacités

  • Témoignages et attentes:

Collecter le maximum possible de témoignages des victimes et membres de leurs familles ainsi que leurs attentes du processus de justice transitionnelle afin de préserver la mémoire collective et garantir un maximum d’interactivité

Les vidéos seront publiées sur le site web www.témoinoculaire.org dédié au projet, sous licence « creative commons »

  • Sensibilisation et lobbying:

Sensibilisation et diffusion massive des concepts de justice transitionnelle à travers des méthodes créatives et originales


Source: Communiqué
taabir-21032013-1.jpg

blog comments powered by Disqus