Publié le 19-02-2009

« Saherto » est en Avant Première



« Saherto » est en Avant Première

L’AvantPremière à El Teatro nous a présenté, le 18 Février 2009, la pièce « Saherto » du jeune metteur en scène « Chedly Arfaoui ». Il s’agit d'une interprétation des textes de l’écrivain tunisien des années trente Ali Douagi.

 

La scénographie laisse entrevoir la dualité entre la lumière et le noir. Cette nuance que Douagi a souligné dans ses œuvres et que Chedly Arfaoui a bien su la mettre en scène par la lumière et le décor mais aussi par ses deux personnages. Interprétés par le duo Chekra Rammeh et Moëz Legdiri, les deux comédiens oscillent entre la dualité et la complicité d’un couple qui se retrouve dans un appartement sombre et froid en train de raconter des histoires et des souvenirs, entre les ronronnements d’un chat noir et l’éclat des étoiles. Le duo a incarné la tendresse et la cruauté, la légèreté et la lourdeur, la reconnaissance et le refus, la joie et la tristesse… par leur jeux d’acteurs, le  spectateur a senti une ambiance à la fois nostalgique, drôle et dramatique.

 

Le metteur en scène a mélangé le réel et le rêve dans une vision très intime de l’œuvre « Saherto Minho Ellayali » d’Ali Douagi. Il a utilisé, d’une manière très délicate et maitrisée le flash back en ravivant des personnages fictifs et atypiques à travers les voix off (extraits de dialogues) des trois courts métrages Nozha Rayka, Saherto Minho Ellayali et Mosheh et Modhlim (nouvelles de Douagi et films de Ferid Boughedir, Hamouda Ben Halima et Hédi Ben Khélifa).

 

Henda 

 


i-saherto-190209-2.jpg