Publié le 15-03-2013

La franc-maçonnerie en Tunisie : 78 personnes appartiendraient à la loge maçonnique

La franc-maçonnerie se définit comme étant une « association essentiellement philosophique et philanthropique », un « système de morale illustré par des symboles » ou encore comme un « ordre initiatique ». En Tunisie, c’est à l’aube de la révolution que cet ordre a commencé à faire parler de lui sur les réseaux sociaux.



La franc-maçonnerie en Tunisie : 78 personnes appartiendraient à la loge maçonnique

En effet, plusieurs pages créées, après le 14 Janvier, et qualifiées d’islamistes ont lancé des campagnes contre l’existence de cette société secrète en Tunisie et ont appelé à la liquidation de plusieurs figures politiques présumées appartenir à la franc-maçonnerie.

La franc-maçonnerie existe-t-elle réellement en Tunisie ? Y’aurait-il des figures tunisiennes qui appartiendraient « à cet ordre secret » ?

Bien que la Franc-maçonnerie soit quasi-intraçable dans l’histoire, il est probable qu’elle ait vu le jour en Ecosse puis en Angleterre, avec l’avènement, au XIIe siècle, d’une fraternité religieuse de maçons anglais, pour naitre par la suite en France, en Italie et en Allemagne.  

En Tunisie, la Franc-maçonnerie aurait envahi notre territoire sous la dynastie des beys, vu l’influence qu’exerçait l’Europe sur les pays du Nord Afrique. Al Majhar rapporte à ce propos, que la première loge maçonnique aurait vu la lumière sous le règne d’Ahmed Becha Bey.

Cette loge formée à la base, par des membres français et italiens auraient recruté des Tunisiens, durant et après l’époque de la colonisation française. Les Tunisiens qui appartiendraient à l’ordre maçonnique seraient, en effet, des figures politiques connues.

La même source a indiqué que la loge maçonnique tunisienne serait formée de 7 membres, dont l’un serait le leader d’un parti politique et un autre, homme d’affaires. Ces membres organisent une réunion tous les mois pour discuter de l’actualité du pays et de sa situation économique, politique ou sociale.   

Selon le témoignage de l’un des membres de la loge maçonnique tunisienne, recueilli par Al Majhar, 78 Tunisiens appartiendraient à la Franc-maçonnerie. Ces derniers auraient été, minutieusement, sélectionnés selon des critères bien définis, à savoir le niveau scolaire, l’âge minimal fixé à 25 ans…  


franc-15032013-1.jpg