Publié le 25-01-2021

Coronavirus, Adieu la barbe?

Adieu la barbe? Son port, rend-il la protection par le masque moins efficace? La journaliste chroniqueuse Marie Dupin a mis les choses au clair sur RMC.



Coronavirus, Adieu la barbe?

Certes, la mode hipster n’est plus à son zénith, mais même sans elle la barbe reste présente. Mais en ces temps de pandémie, son port ne rendrait-il pas moins efficace l’effet que donne le masque?

Comme l’explique la journaliste chroniqueuse Marie Dupin, dans Allô Marie? sur RMC, il est vrai que pour que le masque soit efficace il doit adhérer étroitement au visage.

«Si on a une grosse barbe, elle empêche le masque de jouer son rôle de filtre et les gouttelettes, qui sont à l’origine des infections par aérosol, s’échappent. Donc si une personne a une grosse barbe et qu’elle parle, des particules virales vont s'échapper et elle peut potentiellement contaminer d'autres personnes.» Mais si les poils sont courts et que la personne ne s’est pas rasée seulement pendant trois jours, en principe cela ne devrait pas poser de problème.

Il en est de même pour les masques FFP2, explique Marie Dupin, car ils doivent être bien collés au nez et autour de la bouche.

Et de rappeler qu’au Québec les soignants étaient désormais obligés de se raser. En France, cette mesure ne concerne que les chirurgiens.

Sputnik