l’Union Européenne contribue à la mise à niveau du plan communal de gestion des déchets de la commune de Mahdia

Le projet CLIMA - Cleaning Innovative Mediterranean Action a été lancé en septembre 2019 pour être mis en œuvre sur une période de 36 mois. 



l’Union Européenne contribue à la mise à niveau du plan communal de gestion des déchets de la commune de Mahdia

Financé par l’Union Européenne dans le cadre du programme IEV CTF Med, il vise à surpasser les problèmes environnementaux, économiques et sociaux liés à la mauvaise gestion des déchets organiques dans trois pays de la Méditerranée : Italie, Tunisie et Liban. Grâce à un soutien financier de l'Union européenne à hauteur de 2,5 millions d‘euros, le projet accompagne les entreprises locales actives dans le secteur de l’économie circulaire, ainsi que des campagnes d’information et de  sensibilisation en vue  de changer l’attitude  des citoyens.

C’est dans ce cadre qu’un premier forum international du projet CLIMA s’est déroulé du 22 au 24 octobre : la rencontre a impliqué, dans une série d'ateliers et de séminaires, la municipalité de Mahdia (Tunisie), le Centre international des technologies environnementales de Tunis (CITET), la Municipalité de Sestri Levante et l’ONG italienne COSPE (Italie) et des représentants de la société civile tunisienne.

Descadresmunicipaux,desexpertsexternesetdesreprésentantsdelacitoyennetéactiveont  étéréunis,enprésenceetvirtuellement,pendant troisjourssouslabannièredeladurabilité, pour parcourir ensemble un chemin commun visant à améliorer les performances des communes dans le domaine de la gestion des déchets, en se focalisant notamment sur la composanteorganique.

Pour ce faire, ils ont analysé les axes du Plan Communal de Gestion des Déchets (PCGD)  existant de la Commune de Mahdia, partagé les bonne pratiques dans chaque municipalité en matière de gestion de déchets, discuté les expériences internationales, spécialement celle de la municipalité de Sestri Levante. La rencontre fut une très bonne occasion pour discuter et développer des outils de suivi et d’évaluation pour une bonne mise en œuvre des actions identifiées dans le PCGD.

Parmi les présents, Madame Faiza Boubaker le maire de Mahdia a déclaré : « Le plus important dans l'événement est l'implication à 360 degrés de la société civile, en particulier leur participation et leur contribution à la création d'un PCGD 2.0. Ce forum est aussi une très bonne opportunité pour le staff de la municipalité afin d’appréhender de nouvelles bonnes pratiques à appliquer pour obtenir la rédaction de nouvelles lignes directrices pour la gestion des déchets. »