Publié le 21-10-2020

Ras Jebel triste, déçue et en colère

Les citoyens de Ras Jebel sont tristes, déçus et en colère. La ville a perdu 4 de ses enfants en une seule journée.



Ras Jebel triste, déçue et en colère

Le destin est cruel, bien entendu. Mais l’Etat a aussi sa part de responsabilité.

Depuis le début de la pandémie, les citoyens de Ras Jebel ont anticipé tous les dangers.

Avant d’enregistrer un premier cas dans la ville, les citoyens ont pris les précautions nécessaires. Ils ont créé une unité de Cvoid-19 en un temps un record.

Le ministère de la Santé n’avait qu’à terminer le reste. Mais, l’Etat n’avait pas les mêmes objectifs que les citoyens. Après la cérémonie d’inauguration, aucun équipement n’a été livré à cette unité de Covid-19.

Hier 20 octobre 2020, 4 personnes se sont éteintes dans la ville. On avait cherché désespérément des hôpitaux pour accueillir certains malades avant qu’ils ne rendent l’âme.

Lors d’une manifestation de protestation organisée pour pousser l’Etat à bouger, un homme a chuchoté : ‘’ Wahida Ben Cheikh, originaire de la ville et première médecin dans le monde arabe, se retournerait dans sa tombe. ''