Publié le 16-09-2020

Près de 69 études pour la protection de 22 gouvernorats contre les inondations

Près de 69 études seront élaborées par le ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Infrastructure de base pour protéger 22 gouvernorats contre les inondations, moyennant une enveloppe globale de 7,5 millions de dinars (MDT).



Près de 69 études pour la protection de 22 gouvernorats contre les inondations

Un appel d’offres a déjà été lancé pour mener huit autres études d’un coût de 400 000 dinars concernant les villes de Aguareb, Kélibia, Tébourba, Béja, Jarzouna, Menzel Abderrahmen, Rafraf, Dhiba et Mdhila, avec l’évaluation des offres par la haute Commission chargée du contrôle des marchés.

Un autre appel d’offres a été lancé pour réaliser des études pour la protection des villes contre les inondations (15 tranches), d’un coût de 600 mille dinars, en l’occurrence ; Kalaâ Soghra, Rejich, Tastour, Gtar, Haidra, Souassi, Ksibet Mediouni, Zanouch-Sindi, Tatouine Sud (Ksar Ouled Debeb), Akouda, Hassi Frid, Jomna, Tamaghza, Siudi Bennour et Bullarégia. Un rapport d’évaluation est en cours de préparation.

Dans le même sillage, le ministère de tutelle se penchera au cours du deuxième semestre de l’année 2020, sur l’élaboration d’une étude stratégique sur la gestion des risques des inondations d’un coût de 5 MDT.

Cette étude a pour objectif de recenser les constructions réalisées pour la protection contre les inondations, de diagnostiquer la situation actuelle et de mettre en œuvre un programme d’intervention pour la protection selon le degré des risques et de la succession des inondations, mais aussi de mettre en place une base de données géographiques en vue de prendre toutes les précautions nécessaires pour prévenir contre les risques réels et imprévus des inondations et d’élaborer des cartes fixant les zones menacées par les inondations.

Elle vise également à concevoir des scénarios possibles pour mettre en place des systèmes de mise garde contre les risques des inondations en tenant compte du degré des risques imprévus et des capacités du financement.

De l’autre côté, le département ministériel a lancé un appel d’offres pour fixer la tâche d’évaluation et de la mise à jour des études, du contrôle et du suivi des travaux de la protection des zones du nord est du Grand Tunis (6 MDT).

Cette tâche consiste à réaliser la première tranche fonctionnelle du projet de la protection de nord de Tunis contre les inondations pour un coût global de 154 MDT, qui concerne en particulier la réhabilitation des oueds et des cours d’eau traversant les zones urbaines du Tunis Nord est (Ariana, Roued, Soukra, Bhar Lazreg, Marsa, Gammarth, Kram, Menzah et cité El Khadhra…), outre les réhabilitation des bassins pour collecter les eaux pluviales près des zones urbaines.

TAP