Publié le 07-08-2020

Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu’ambassadeur de l’ALECSO

Amir Fehri s’est confié en exclusivité à Tuniscope sur sa récente nomination en tant qu’ambassadeur de l’ALECSO. 



Amir Fehri se confie sur sa nomination en tant qu’ambassadeur de l’ALECSO

« Je suis toujours aussi ému que la première seconde durant laquelle j’ai découvert ma nomination. J’avais besoin de porter le message de la jeunesse de mon pays natal la Tunisie et celui des pays du Monde arabe à l’échelle internationale », a déclaré le jeune prodige tunisien de la littérature.

Amir Fehri a souligné qu’une « grande partie de la jeunesse arabe souffre de conditions de vie misérables et inhumaines qui les empêchent d’exaucer leurs rêves ».

« il suffit de voir ce qui vient de se passer à Beyrouth : des avenirs brisés, des rêves anéantis et des âmes perdues en vain. La jeunesse arabe est une jeunesse forte, ambitieuse et intellectuelle mais il faut qu’elle ait un cadre propice au développement de l’esprit », a-t-il ajouté.

Dans son premier message après sa nomination, Amir Fehri a appelé à « renoncer aux guerres, conflits et massacres qui ne mènent absolument à rien et qui détruisent des générations et des générations pleines d’espoir et d’ambition ». 

« Notre jeunesse a besoin de savoir et de paix. Aujourd’hui, j’ai une chance incroyable de défendre les droits de la jeunesse arabe pour qu’elle puisse accéder aux plus hauts sommets. Je souhaite le faire avec mon pays la Tunisie », a-t-il dit.