Publié le 16-07-2020

1500 millions de dinars de redevances de la STEG et de la STIR au profit de l’ETAP

Le directeur adjoint de la société tunisienne des activités pétrolières, Mohamed Bougacha, a déclaré aujourd'hui, jeudi 16 juillet 2020, que l’entreprise tunisienne des activités pétrolières joue un rôle important, mais de nombreuses compétences qui y travaillaient sont en train de la quitter.



1500 millions de dinars de redevances de la STEG et de la STIR au profit de l’ETAP

Bougacha a ajouté que ceci représente un problème au sein de la société, surtout qu’elle cumule des redevances chez la STEG et la STIR pour une valeur de 1500 millions de dinars.

Concernant l'accord du Kamour en 2017, Bougacha a ajouté qu'il n'est pas facile d'employer 1500 personnes dans des sociétés de production en tant qu'emplois permanents, notant que les recrutements sont surtout faits au stade de la construction.

Bougacha a déclaré que la carte minière contient de nombreuses zones inexploitées et a indiqué que l’ETAP a des dettes de 100 millions de dinars, qu'elle n'a pas été en mesure de payer aux sociétés pétrolières en termes de ventes sur le marché intérieur.

Le directeur adjoint de l’entreprise a ajouté que si 300 millions de dinars ne sont pas fournies, le sort de l’entreprise sera en faillite, selon ses propos.

Bougacha a confirmé qu'en 2025, la société tunisienne des activités pétrolières pourrait devenir semblable aux sociétés étrangères qui explorent et produisent le pétrole.