Publié le 08-07-2020

133.000 candidat pour une session de bac bien particulière

Plus de 133.000 candidats passent, à partir d’aujourd’hui, mercredi 8 juillet, les épreuves du baccalauréat. 3 candidats passeront les épreuves dans des centres de confinement obligatoire, deux à Monastir et 1 à Mahdia. Les trois candidats ont été rapatriés récemment de l’étranger.



133.000 candidat pour une session de bac bien particulière

Le ministère de l’Education a signalé que le ministère a aménagé un centre de confinement obligatoire dans chaque gouvernorat pour y placer les cas suspects d’infection au coronavirus parmi les candidats et leur permettre de passer leurs épreuves dans de bonnes conditions.

Huit candidats sous le coup d’une interdiction de passer le Bac seront également autorisés à passer l’examen cette année. Mohamed El Hamedi a expliqué que cette décision s’inscrit dans le cadre de l’exécution du verdict du tribunal administratif stipulant l’annulation de la décision du ministère de l’éducation. Le ministre de l’éducation a expliqué que ces élèves ont enfreint la loi et les procédures organisant le déroulement des épreuves du bac. Il a assuré que son département poursuivra le processus de lutte contre les cas de fraude lors des épreuves.

El Hamedi a affirmé que le ministère s’attache à assurer le suivi de ces cas de fraude afin de préserver la crédibilité du certificat du baccalauréat. Il a souligné que son département est très vigilant et ferme face à la fraude et à la fuite des sujets d’examens qui menacent le système éducatif.

Mohamed El Hamedi a également annoncé la création d’une cellule de suivi pour rompre avec le phénomène de la fraude, ajoutant que le département est en contact permanent avec le ministère public à ce sujet.

116 centres d’examens supplémentaires ont été aménagés cette année pour permettre la distanciation physique nécessaire vu les conditions sanitaires particulières qui caractérisent la période actuelle.

Le ministère de l’Education a notamment invité tous les candidats à se présenter 1 heure et demi avant le début de chaque épreuve et à porter, obligatoirement, un masque de protection. Il a appelé les différents établissements scolaires à fournir des produits désinfectants aux cadres et aux élèves pour qu’ils se nettoient continuellement les mains.


TAP