Publié le 03-07-2020

Le tribunal administratif dénonce le manque de transparence des partis

Le président du tribunal administratif, Abdesslam Mehdi Krisaa, a déclaré que le nombre de partis politiques qui ont soumis leurs rapports financiers depuis 2011 n'a pas dépassé 12.



Le tribunal administratif dénonce le manque de transparence des partis


Parmi ces 12, 5 partis seulement ont divulgué leurs transactions financières au cours de l'année écoulée.

En marge d'une conférence de presse tenue ce vendredi, sur "Le suivi du financement des partis politiques en Tunisie", il a souligné qu'il y avait des lacunes dans le décret instituant le Comité de contrôle du financement des partis, qui ne prévoyait pas d'imposition de sanctions aux contrevenants, critiquant le fait que la commission n’ait pas consulté lors de l'élaboration du nouveau projet de loi réglementant les partis .
Pour sa part, le directeur du Département général des associations et des partis politiques, Mourad Mahjoubi, a expliqué que le ministère en charge des droits de l'homme et des relations avec les organes constitutionnels et la société civile a achevé les travaux sur le nouveau projet de loi réglementant les partis politiques, notant que ce qui distingue ce projet, c'est la numérisation et la prise en compte du tourisme partisan en plus de reconsidérer le financement public.