Publié le 17-06-2020

Ben Omar : la pression subie par le secteur des TIC l’a fait progresser

Mohamed Ben Omar, président de l'Organisation arabe des technologies de l'information et de la communication, a confirmé aujourd'hui, 17 juin 2020, que le secteur de la santé n'était pas le seul soumis à une forte pression pendant la crise de Corona, mais aussi celui des communications et des technologies de l'information.



Ben Omar : la pression subie par le secteur des TIC l’a fait progresser


Ben Omar a ajouté qu’en particulier pour les réseaux des opérateurs de télécommunications, les circonstances ont testé la préparation du secteur.

Il a poursuivi : "En ce qui concerne le premier forum arabe virtuel sur l'utilisation des technologies de la communication et de l'information pour lutter contre le virus Corona, il y a eu de nombreuses expériences arabes, mais l'expérience qui a suscité le plus d’intérêt est l'expérience tunisienne sur la façon de suivre les porteurs de virus à travers des applications mobiles."

Ben Omar a déclaré : "Ces applications ont suscité de nombreuses questions concernant la protection des données personnelles et l'étendue de l’acceptation des citoyens de ces applications ... mais d’une mauvaise expérience peut découler une bonne, car la crise de Corona était très grande, mais elle a été une opportunité car elle a suscité un intérêt accru pour le domaine numérique en général."

Ben Omar a souligné qu'il existe de grandes entreprises qui ont décidé de continuer à travailler à distance malgré la décision de lever le confinement, mais ont choisi de donner plus de confort pour une meilleure productivité de ses employés.

Le président de l’AICTO a souligné la nécessité de revoir la question de l'enseignement à distance, en tant que méthode et outil pour améliorer l'éducation afin de compléter les compétences de l'élève et ses capacités.

Mohammed Ben Omar a également parlé de l'infrastructure `` numérique '' et de l'importance d'y accéder, en plus de l'importance d'utiliser des applications qui contribuent à améliorer le niveau de vie, que ce soit en utilisant l'intelligence artificielle, l'analyse des données ou l'Internet des objets, ainsi que la recherche et l'innovation, pour développer le secteur.