Publié le 05-06-2020

La vente aux enchères du patrimoine beylical officiellement suspendue

L’étude  Coutau-Bégarie & Associés où devait se dérouler la vente aux enchères d'un lot de pièces de patrimoine beylical a publié un communiqué pour relater sa version des faits suite à la déclaration de l’arrêt de cette vente.



La vente aux enchères du patrimoine beylical officiellement suspendue

Voilà le communiqué :

Dans un souci d’apaisement et devant, l’émoi suscité par la vente de la collection « d’un dignitaire tunisien » prévue le 11 juin 2020 dans le cadre de notre vacation de Souvenirs Historiques, l’étude Coutau-Bégarie & Associés en accord avec le propriétaire légal des objets, des documents et des manuscrits de cet ensemble, a décidé de suspendre provisoirement cette vente.

Nous précisions que cette collection appartient à un particulier et ne provient en aucune façon d’un musée, d’une institution ou d’un établissement public tunisien, comme il a été dit par erreur à de nombreuses reprises dans la presse et les médias.

Information qui fut d’ailleurs confirmée par l’Institut National du Patrimoine tunisien par voie de communiqué le 2 juin 2020 : « les pièces exposées n’appartiennent à aucun musée ou dépôt d’œuvres national ». Il souligne de plus qu’il s’agit d’une « collection privée dont la plupart d’entre elles appartenaient à Ahmed Jallouli qui est décédé en 2011 ».

De plus, cette vente était en cours d’organisation depuis le mois de novembre 2019 et les lots furent déposés auprès de l’étude au début de l’année 2020. Par conséquent, il ne pouvait y avoir d’échange possible durant le confinement mis en place en France et en Tunisie, comme il a été affirmé par certains officiels tunisien sans aucune preuve préalable.