Publié le 29-02-2020

Coronavirus: va-t-on pouvoir éviter le krash boursier?

Les principaux indices boursiers ont continué de s’enfoncer, ce vendredi 28 février, plombées par la perspective des conséquences dévastatrices du coronavirus sur l’économie mondiale. Le CAC 40 finit en très fort repli (-3,38%) à 5.309,90 points dans le sillage de l’effondrement de Wall Street hier. 



Coronavirus: va-t-on pouvoir éviter le krash boursier?

La Bourse de Londres a terminé à -3,39% et signe sa pire semaine depuis 2008 tandis que la Bourse de Francfort a poursuivi sa chute en clôturant à 3,86%. Les pertes enregistrées par les actions européennes depuis vendredi dernier, autour de 12-13%, sont les plus importantes depuis la crise financière de 2008-2009.

L'économie mondiale se grippe, conséquence de l'inquiétude suscitée par l'épidémie de coronavirus. Résultat, les principaux indices boursiers ont continué de s'enfoncer, ce vendredi 28 février, plombées par la perspective des conséquences dévastatrices du coronavirus sur l'économie mondiale.

Le CAC 40 finit en très fort repli (-3,38%) à 5.309,90 points dans le sillage de l'effondrement de Wall Street hier. La Bourse de Londres a terminé à -3,39% et signe sa pire semaine depuis 2008 tandis que la Bourse de Francfort a poursuivi sa chute en clôturant à 3,86%.

La Bourse de Milan, a fini pour sa part en recul de 3,58%, à 21.984 points. Les pertes enregistrées par les actions européennes depuis vendredi dernier, autour de 12-13%, sont les plus importantes depuis la crise financière de 2008-2009.

Signe des temps, la Bourse de Paris continuait d'accuser le coup (-3,14%) vendredi à l'ouverture, se rapprochant du plancher des 5.300 points, un niveau plus vu depuis fin août 2019, dans un marché affolé par les conséquences économiques de l'épidémie de coronavirus, paraissant difficiles à maîtriser.

A 09H45 (08H45 GMT), l'indice CAC 40 s'enfonçait de 172,32 points à 5.323,28 points après être tombé à 5.302,59 points, un plus bas depuis le 26 août 2019. La veille, il avait déjà accusé de lourdes pertes de 3,32%.


AFP