Publié le 28-02-2020

Les neuf remerciements de Abdoo Saadaoui

Le secrétaire d'Etat à la jeunesse sortant Abdoo Saadaoui a écrit un long hommage sur son profil Facebook pour remercier tous ceux qui ont travaillé avec lui pendant 2 ans 5 mois et 15 jours; la période exacte pendant laquelle il a occupé ce poste. 



Les neuf remerciements de Abdoo Saadaoui

 

Voilà le statut partagé par  lui sur sa page Facebbok :

2 ans 5 mois et 15 jours

En ce jour de passage de témoin, et après tous mes vœux de réussite pour le nouveau gouvernement.

j’aimerai remercier mes collègues, membres des gouvernements successifs, membres des cabinets, conseillers de la primature à Carthage en passant par tous les chargées des missions, conseillers, et collaborateurs...
Sans exception aucune et à leurs têtes le chef du gouvernement, Youssef Chahed.
Les remercier pour leur résistance et leur persévérance, aux dépens parfois même souvent de leur santé et de leurs familles...

Remercier toute l’administration Tunisienne du sourire rayonnant matinal de ses femmes de ménage jusqu’aux cheveux blancs de ses plus grands commis de l’état, et en premier lieux l’administration du ministère des affaires de la jeunesse et du sport « si Kamel en particulier » pour Leur rigueur, leur dévouement et leur aide si précieuse.
Vous êtes les piliers de notre pays et la garantie de la continuité de l’état.

Remercier les élus du peuple de l’ancienne assemblée, toutes formations politiques confondus, pour ce quinquennat plein, et mouvementé.

Remercier les gouverneurs, les délégués et les discrets des régions pour leurs disponibilités, leurs hospitalités et leurs luttes quotidiennes contre l’immédiat, l’urgent et tiens a saluer leur réactivité et la célérité de leurs décisions.

Remercier nos forces de l’ordre, et notre armée pour avoir été les anges protecteurs partout et tout le temps.

Remercier toutes celles et tous ceux qui ont donné de leur temps, leur argent, leurs efforts pour une cause juste, une cause noble peu importe laquelle... les forces vives de la nation, les engagés, les bénévoles de la société civile avec toutes ses composantes locales et nationales.

Remercier les amis de la Tunisie, toutes les instances internationales et leurs représentants avec lesquelles j’ai pu construire une relation de confiance et de dignité comme celle construite entre la Tunisie et leurs pays. Ils n'étaient pas des bailleurs mais de vrais partenaires et de farouches défenseurs d’un intérêt et d'un destin commun.
Ne croyez pas les aigris et les âmes obscurantistes, la Tunisie a des amis, des vrais qui croient en elle, et leur amitié est solide et pérenne.

Remercier nos journalistes, je ne vous parle pas des pseudos buzzers, ignares, insolants et « cotés », mais les vrais, ceux qui critiquent pour faire avancer, ceux qui s’acharnent à déterrer la vérité, ceux qui innovent et challengent, ceux qui sont comme la loi, fermes mais justes. Je vous parle de ceux qui élèvent la conscience nationale et propulsent la pensée collective vers le haut par la belle image, le verbe juste et la voix somptueuse.
Je n'oublie pas non plus les soldats de l’ombre, les techniciens et les reporters surtout locaux chez qui la passion a submergé le gagne pain.
Merci mesdames et messieurs vous étiez des ponts de confiance et un lien incontournable entre les citoyens et leur État.

Pour finir, remercier les jeunes tunisiennes et tunisiens.
J’ai essayé de parler avec vous et non de vous.
J'ai essayé d’être l’un de vous dans le gouvernement et non l’inverse
J’ai essayé d’être votre voix à l’intérieur du système et non la voix du système parmi vous.
J'ai essayé de rebâtir un pont de confiance entre Nous et l’État et à chaque fois où j’ai manqué de souffle, le destin me mettait un(e) jeune tunisien(ne) qui ravivait la flamme de l’espoir et qui disait: "Nous ne sommes plus l’avenir du pays mais son présent."

je suis fier de vous, fier de vous avoir représenté.

Restez vous-même, engagez-vous et changez le pays.