Publié le 19-02-2020

Harouni : Ennahdha ne veut pas monopoliser le gouvernement

Lors de la conférence de presse tenue par Ennahdha à son Q.G. à Montplaisir, Harouni dirigeant d’Ennahdha et président de son conseil Choura a déclaré que la priorité de son parti n’est pas d’avoir le maximum de portefeuilles.



Harouni : Ennahdha ne veut pas monopoliser le gouvernement

Harouni a commencé par rappeler qu'en 2014, Ennahdha avait accepté de participer dans un gouvernement de coalition avec un seul ministre alors qu’elle représentait le deuxième bloc au parlement avec 69 sièges pour favoriser le dialogue national et l’avancement du processus démocratique.

Aujourd’hui aussi, Ennahdha donne la priorité à l’unité nationale, a-t-il souligné. Il a ajouté: " Si elle voulait obtenir plus de portefeuilles ministériels, elle aurait demandé qu’il y ait moins de partis participants. Mais le fait est que nous préférons qu’il y ait plus de partis qui entrent dans ce gouvernement."

le président du Conseil Choura a expliqué : "Certains croient qu’il y ait Ennahdha et Qalb Tounes, les deux plus grands blocs à l’ARP, dans le gouvernement Fakhfakh va déséquilibrer les pouvoirs. Harouni a rappelé qu’Ennahdha n’entre pas au gouvernement Fakhfakh pour la monopoliser. Nous cherchons à ce qu’il y ait une représentativité plus large des partis même s’il y a moins de ministères pour Ennhadha."