Publié le 13-02-2020

La balance commerciale déficitaire de 970,5 MD

Selon l'INS, le solde de la balance commerciale est déficitaire de 970,5 MD suite au déficit enregistré avec certains pays, tel que la Chine (-506,3 MD), la Turquie (-194,7 MD), l’Algérie (-158,2 MD) et la Russie (-63,1 MD).



 La balance commerciale déficitaire de 970,5 MD

En revanche, le solde de la balance commerciale a enregistré un excédant avec d’autres pays principalement la France de 362,9 MD, l’Italie de 36,5 MD, la Libye de 78,2 MD et le Maroc de 31,2 MD.

Selon le régime, les échanges commerciaux sont déficitaires sous le régime général de 2044,1 MD (-2646,4 MD en janvier 2019).

En revanche les échanges commerciaux sont bénéficiaires sous le régime offshore de 1073,6 MD (+1078,2 MD en janvier 2019). 

Les résultats montrent que le déficit de la balance commerciale hors énergie se réduit à 535 MD et que le déficit de la balance énergétique s’établie à 435,5 MD (44,9% du total du déficit) contre 466,9 MD durant le mois de janvier 2019.

La diminution observée au niveau de l’exportation (-4,2%) durant le mois de janvier 2019 concerne la majorité des secteurs. En effet, le secteur de l’énergie a enregistré une baisse de (-12,6%), le secteur des industries manufacturières de (-12,7%), le secteur textile et habillement et cuirs de (-6,1%) et le secteur des industries mécaniques et électriques de (-3%).

En revanche, le secteur de l’agriculture et des industries agro-alimentaires a enregistré une hausse de +7,5%, suite à l’augmentation de nos ventes des huiles d'olives (158,8 MD contre 145,5 MD) et le secteur mines, phosphates et dérivés de +0,4%.

La diminution des importations de 14,1% est due essentiellement à la baisse enregistrée au niveau des importations des biens d’équipement de (-24,8%), des produits agricoles et alimentaires de base de (-22,5%), des matières premières et demi produits de (-8,8%), l’énergie de (-8,9%) sous l’effet de la baisse de nos achats des produits raffinés (334,3 MD contre 493,2 MD).

En revanche les mines, phosphates et dérivés ont enregistré une hausse de 2,6%.