Publié le 10-01-2020

Suicides : une étude suggère d’augmenter le salaire minimal pour les prévenir

Une légère hausse du salaire minimum suffirait à réduire significativement le taux de suicide, suggère une nouvelle étude américaine.



Suicides : une étude suggère d’augmenter le salaire minimal pour les prévenir

Et s’il suffisait de presque rien pour lutter efficacement contre le suicide ? Dans une nouvelle étude, parue dans le Journal of Epidemiology & Community Health, des chercheurs affirment qu’aux États-Unis, une hausse d’un dollar seulement du salaire minimum suffirait à faire baisser le taux de suicide de 3,5 à 6% en moyenne.

Si le risque de suicide est souvent associé à des difficultés financières, l’impact potentiel de mesures politiques et économiques concrètes est moins connu.

Aussi l’équipe s’est-elle attelée à mesurer les variations de salaire minimum entre les 50 États américains, et les taux de chômage et de suicide de ces États, chez les 18-64 ans et pour chaque mois entre 1990 et 2015. Durant cette période, les chercheurs ont recensés pas moins de 478 changements dans les montants du salaire minimum, avec d’importantes différences entre États.

“Nos résultats sont cohérents avec l'idée selon laquelle les politiques publiques conçues pour améliorer les moyens de subsistance des personnes moins scolarisées - qui sont plus susceptibles de travailler à des salaires inférieurs et plus exposées à des risques pour leur santé mentale - peuvent réduire le risque de suicide dans ce groupe”, estiment les chercheurs, qui plébiscitent d’autant plus une telle mesure politico-économique en période de chômage élevé.


Santé Magazine