Publié le 08-12-2019

Faire du sport :le moyen le plus simple de prévenir un cancer chez la femme

Une activité physique régulière possède de nombreux bienfaits et aide non seulement à stimuler le système cardiovasculaire et à renforcer le système immunitaire, mais également à réduire le risque de certains cancers, indique une nouvelle étude dont l’auteur souligne que «le fitness protège contre la mort, quelle qu'en soit la cause».



Faire du sport :le moyen le plus simple de prévenir un cancer chez la femme

Les femmes qui font de l'exercice tous les jours courent un risque moindre de succomber à une maladie cardiaque, mais aussi à un cancer, selon une recherche présentée à l'EuroEcho 2019, le congrès annuel de l'Association européenne d'imagerie cardiovasculaire (EACVI).

La recherche s’est concentrée sur l’impact des exercices chez 4.714 femmes adultes, ayant pour la plupart de 50 à 75 ans, avec un âge moyen de 64 ans. Elles ont été suivies en moyenne pendant quatre ans et demi.

Ainsi, l’expérience a montré que le taux annuel de décès par maladie cardiovasculaire était près de quatre fois plus élevé chez les femmes ayant une capacité à l’effort faible que celles dont cette capacité était bonne. Le taux de décès dû à un cancer était du double et celui dû à d'autres causes était quatre fois plus élevé.

L'exercice est bon pour la santé et la longévité, mais les études concernant concrètement l’influence du sport sur la santé des femmes sont rares, a encore souligné Jesus Peteiro. Or, les femmes vivant généralement plus longtemps que les hommes, des études spécifiques sont nécessaires.

Des chercheurs américains ont récemment établi un lien entre la consommation d’aspirine et la réduction de la mortalité des suites d’un cancer. Selon eux, parmi ceux qui ont consommé de l'aspirine une à trois fois par semaine, la mortalité était inférieure après avoir développé des cancers de la prostate, du colon et du rectum, du poumon et de l'ovaire.

Par ailleurs, une équipe de chercheurs américains a déclaré sur la base de recherches que les produits utilisés pour teindre ou lisser les cheveux pouvaient augmenter le risque de cancer du sein.


Sputnik