Publié le 02-12-2019

BFM TV s’attaque encore une fois à la Tunisie

Deux graves accidents ont eu lieu successivement en Tunisie puis au Maroc. La couverture médiatique de BFM TV s’est faite remarquer par une stratégie très claire : Deux poids, deux mesures.



BFM TV s’attaque encore une fois à la Tunisie

Pour parler de l’accident tunisien, le média a précisé dans le titre qu’il s’agit de touristes. Jusque là, tout paraît normal. Or, quand un accident est survenu au Maroc, le média français a jugé inutile de qualifier les victimes. BFM TV s’est contenté de dire qu’il y a des morts, pas la peine de toucher à l’image du Maroc comme destination touristique. 

Dans les reportages réalisés, on sous-entend que la cause de l’accident en Tunisie c’est l’état des routes. Au Maroc, c’est juste une fatalité.


Nos collègues français devraient peut-être se rappeler de quelques règles de déontologie journalistique ou plutôt quelques notions de bases d’humanité : Un Homme c’est un Homme, un mort c’est un mort, un drame, c’est un drame quelque soit le pays.