Après une arrestation de 9 mois sur suspicion de corruption, il est nommé conseiller à la SNCFT

Arrêté pendant neuf mois sur suspicion de corruption, un ancien salarié de la société a été nommé en tant que conseiller à la direction générale de la SNCFT: C'est ce que dénonce L’observatoire «Raqaba» sur sa page Facebook.



Après une arrestation de 9 mois sur suspicion de corruption, il est nommé conseiller à la SNCFT

En fait l'observatoire rapporte que dans une initiative étrange et injustifiée, Belkacem Tayaa, le président et directeur général de la Société nationale des chemins de fer tunisiens, a rendu une décision selon laquelle un ancien cadre de la Société a été nommé comme conseiller de l'administration publique, le 24 mars dernier.

Cette nomination intervient quelques jours après sa libération de neuf mois d’arrestation préventive suite à des soupçons de corruption qui indiquent qu’il a causé à la société nationale des chemins de fer tunisienne de lourdes pertes (alors qu'il était maintenu en liberté tant que l’enquête judiciaire était menée).

Cette nomination est comptée parmi d'autres nominations qui incluent également des personnes impliquées dans la même affaire de corruption susmentionnée.

L'Observatoire a partagé un ensemble de documents pour souligner ses accusations:
 


doc-sncft-2-070421.jpg doc-sncft-1-070421.jpg