Publié le 04-10-2019

Les contrats de lobbying sont l’affaire de nos partisans à l’Etranger

Le dirigeant d'Ennahdha, Zied Ladhari, a démenti aujourd'hui vendredi 4 octobre, l'existence de contrats entre Ennahdha en tant que parti tunisien et les sociétés américaines Lobbying.



Les contrats de lobbying sont l’affaire de nos partisans à l’Etranger

Ladhari a souligné que les partisans d'Ennahdha et les militants à l'étranger faisaient campagne pour faire connaître l'image du mouvement à l'étranger. "La diplomatie des partis populaires à l'étranger n'est pas problématique et n'est pas contraire à la loi." a-t-il déclaré.

Le dirigeant d’Ennahdha a également souligné qu'il n'y avait aucune contradiction entre les déclarations du président du parti Rached Ghannouchi, et son démenti d’avoir conclu un contrat d’Ennahdha avec ces sociétés avec ce qui a été annoncé sur un site Web du département américain de la Justice.

Il a expliqué que les partisans du mouvement dans plus de 50 pays dans le monde travaillent dans le cadre d'associations organisées et régies par les lois des pays dans lesquels ils ne sont pas soumis à la loi tunisienne, a-t-il souligné. Il a souligné qu'Ennahda en Tunisie n'avait pas signé de contrat avec aucune organisation à l'étranger, n'avait reçu aucun financement extérieur et n'avait pas transféré de fonds à l'étranger.

Il a ajouté: "Il y a une confusion entre ce qui a été publié sur le candidat au second tour de l'élection présidentielle, Nabil Karaoui, ses relations avec des sociétés étrangères et la menace de souveraineté nationale en demandant un soutien financier pour devenir président ... et en invitant des partis extérieurs à intervenir aux élections, avec les partisans d'un parti connu Dehors. ''