Les candidats aux présidentielles utiliseraient la carte de l’énergie de manière populiste

La Coalition Tunisienne pour la Transparence dans l’Energie et les Mines, (ONG) a mis en garde mardi 10 septembre 2019, contre l’instrumentalisation du dossier des richesses naturelles (Phosphate, Pétrole et Gaz) dans les différentes campagnes électorales pour attirer les électeurs et les partisans de manière populiste.



Les candidats aux présidentielles utiliseraient la carte de l’énergie de manière populiste

La coalition a ajouté dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, que les différents candidats aux élections présidentielles 2019, ont démontré une grande ignorance face au dossier des richesses naturelles en Tunisie pendant leurs campagnes électorale et leurs programmes informatifs.

La régression de la production du phosphate en Tunisie de 8,2 millions de tonnes en 2018(même taux de production qu’en 1928) alors que c’est une ressource sous la tutelle de l’Etat tunisien.

La Coalition a ajouté que la société du phosphate de Gafsa est comptée parmi les plus faibles de point de vue gérance. Elle arrive 55ème sur une liste de 74 sociétés actives dans le domaine des industries extractives et souffre d’un système d’absence des données et de soupçons de corruptions.

La production de pétrole et de gaz naturel en Tunisie diminue depuis des années en raison du manque d'investissements et des grèves multiples. Elle est passée de 81 000 à 37 000 barils par jour, alors que le pays connaît actuellement une transition énergétique et un manque de mécanismes pour gérer et redistribuer les revenus tirés de l'hydrocarbure.

La Fédération, qui a mené à bien plusieurs études et fourni des données dans le domaine des industries extractives, a souligné la nécessité de "trouver de véritables alternatives pour relancer le secteur des ressources naturelles, son développement et les dispositions en matière de gestion".