A Londres, la station de dessalement de l’eau à Djerba arrivée en finales du Global Water Awards

La station de dessalement de l’eau à Djerba, première du genre en Tunisie, a été parmi les finalistes nominés au Prix mondial de l’eau (Global Water Awards), décerné, le 9 avril 2019, à Londres à l’occasion du Sommet mondial de l’Eau.



A Londres, la station de dessalement de l’eau à Djerba arrivée en finales du Global Water Awards

Les autres finalistes qui étaient en lice pour ce prix, dans la catégorie Unité de dessalement de l'année, sont les unités Barka à Oman, Galalah en Égypte et l’unité de dessalement de Tuas à Singapour, selon le site www.straitstimes.com/.

Cette dernière, pourtant fraichement ouverte (un an) a remporté le prix mondial de l’eau pour 2019, battant ainsi les stations du monde arabe.

Le prix, créé en 2006, récompense les réalisations les plus importantes de l'industrie internationale de l'eau, notamment l'amélioration des performances opérationnelles, l'adoption de technologies innovantes et des modèles financiers durables.

La station de dessalement d’eau de mer de Djerba est officiellement entrée en fonction en mai 2018.

D’une capacité de traitement de 50.000 mètres cubes d’eau de mer par jour (extensible à 100.000 mètres cubes par jour, dans une seconde étape), l’unité a été mise en place pour aider à couvrir les besoins de l’île en eau, réduire le déficit hydrique dans le sud du pays et d’améliorer la qualité de l’eau dans le gouvernorat de Médenine.

Confrontés à une baisse de ses ressources en eau à cause de la sécheresse et des changements climatiques, la Tunisie comme beaucoup d’autres pays dans la région MENA, opte pour le dessalement de l’eau de mer.

Par ailleurs, en 2018, les lauréats de ce même prix mondial de l’eau, étaient la station de Mirfa à Abou Dhabi et l’usine de dessalement Jazan en Arabie saoudite pour les catégories de l’usine de dessalement municipale et industrielle de l’année respectivement.


Source: TAP