Publié le 01-03-2019

Les lettres toxiques ont été interceptées après leurs envois

Les autorités tunisiennes ont annoncé, jeudi, avoir réussi à intercepter 19 lettres contenant des substances toxiques destinées à des personnalités publiques.



Les lettres toxiques ont été interceptées après leurs envois

Les services de la Direction générale de la sécurité nationale ont réussi à intercepter ces lettres tout en faisant état d'"un plan terroristes visant des personnalités publiques ».

Le porte parole du ministère de l’intérieur Sofien Zaag a précisé que les lettres ont été interceptés avant leurs arrivé aux destinataires dans le cadre d’une opération préventive et de renseignement, en coordination avec le parquet au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme.

Sofien Zaag précise qu'une enquête a été ouverte sur ce sujet par l'unité nationale d'investigation des crimes terroristes et des crimes organisés portant atteinte à la sécurité du territoire national relevant de la Direction générale des services spécialisés.

Il a expliqué que nos jours malheureusement les réseaux terroristes pouvaient avoir accès à ce genre de produits toxiques et a appelé dans ce sens les hommes politiques, les professionnels des médias, les syndicalistes et autres personnalités publiques à informer leurs services sur tous les objets suspects.