Publié le 25-02-2019

L’islam prône l’égalité homme femme, déclare BCE depuis Genève

Le président de la république, Beji Caid Essebsi, a donné aujourd’hui lundi 25 février 2019 une allocution sur l’initiative législative soumise par la présidence de la république à l’assemblée représentative du peuple autour de l’égalité entre l’homme et la femme dans la question de l’héritage.



L’islam prône l’égalité homme femme, déclare BCE depuis Genève

En marge de sa participation à Genève à la 40ème session du Conseil des droits de l'homme, le président a loué et valorisé cette initiative. Il a souligné le fait qu’elle représenterait un point tournant dans l’histoire de la Tunisie moderne au cas où il y a adoption et sa transformation en loi fondamentale.

BCE a déclaré que la religion islamique a attribué à la femme une place spéciale et a recommandé à ce que ses droits et sa dignité soient toujours préservés.

Il a ajouté qu’à partir de là, prétexter l’identité religieuse pour excepter la femme de l’héritage s’oppose à l’esprit de la religion islamique et aux préceptes de la charia. Il ne convient pas à la philosophie et aux principes des droits de l’homme.