L'UTICA dénonce les campagnes visant à la discréditer

Le bureau exécutif de l'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA) a dénoncé samedi, « la campagne tendancieuse » visant à discréditer une organisation nationale respectable et à l'impliquer dans « des différends qui lui sont étrangers » et ce après le mouvement effectué dans le corps des magistrats.



L'UTICA dénonce les campagnes visant à la discréditer

Le bureau a dénoncé, dans un communiqué, les déclarations « irresponsables » faîtes par certains responsables de l'Association des magistrats tunisiens et de l'Observatoire tunisien pour l'indépendance de la magistrature.


Selon le communiqué, ces déclarations, publiées dans différents médias, prétendent que l'UTICA «s'attelle à intervenir dans le processus de la justice transitionnelle au profit des hommes d'affaires impliqués» et que des plaintes ont été portées contre la présidente de l'organisation « alors que ces plaintes concerne, en fait, l'organisation, selon le communiqué.


Pour le bureau de l'UTICA , il s'agit de fausses allégations qui constituent « un délit de droit commun », d'autant que les magistrats sont appelés à faire preuve « de neutralité, de réserve et à respecter les droits des justiciables ».


Il a réaffirmé que l'organisation patronale «est une organisation syndicale nationale indépendance qui défend les intérêts des entreprises, de manière à servir l'économie nationale et l'intérêt général ».


TAP
utica-010411-1.jpg