Publié le 06-03-2018

L’imam de la Zitouna interdit de prêche, suite à des appels au meurtre

Les œuvres exposées au Palais El Abdellia ont été sujet à moult controverses. Condamnées par différents parties de la société et du gouvernements tunisiens, les œuvres ont été jugées indécentes. 



L’imam de la Zitouna interdit de prêche, suite à des appels au meurtre

Vagues de violence maitrisées et retour au calme enregistré, l’imam de la Zitouna s’est prononcé sur l’affaire pour appeler au meurtre des artistes ayant participé à l’exposition du Printemps des Arts. Accusant ces derniers de mécréance et de balsphème, le Cheikh Houcine Laâbidi, a indiqué que ces artistes « ont voulu provoquer la colère des musulmans ».

En réponse à ces appels au meurtre, le ministère des Affaires Religieuses a déclaré que le Cheikh sera déchu de son poste. Le conseiller du ministre des Affaires Religieuses, Ali Lafi a indique que l’imam de la Zitouna sera interdit de prêche dans toutes les mosquées tunisiennes.

Il a ajouté que les déclarations du Cheikh Houcine Laâbidi sont « irresponsables et passibles de poursuites judicaires ». Ali Lafi a souligné que le ministère des Affaires Religieuses va prendre les mesures nécessaires concernant les prédicateurs en charge de l’Imamat des mosquées. 


N. J.
zitouna-16062012-1.jpg