Publié le 06-03-2018

Marches de protestation dans plusieurs régions pour dénoncer la décision du président américain

Plusieurs marches et mouvements de protestation ont été organisés, jeudi, dans diverses régions pour dénoncer la décision du président américain, Donald Trump, de reconnaitre Al-Qods, capitale d’Israël, et de transférer l’ambassade des Etats-Unis de Tel-Aviv à Al-Qods.



Marches de protestation dans plusieurs régions pour dénoncer la décision du président américain

A Tozeur, plusieurs élèves et étudiants se sont rassemblés devant le siège du gouvernorat, scandant des slogans appelant les populations dans le monde arabe à se soulever contre la décision de l’administration américaine et à soutenir la juste cause palestinienne.

A Sidi Bouzid, des manifestants, dont des représentants de la société civile, des organisations et associations nationales actives dans la région, ont brandi le drapeau palestinien et repris des chansons qui rendent hommage à la lutte des palestiniens contre l’occupant et leurs détermination à restituer leur terre, appelant le gouvernement tunisien à œuvrer pour convaincre l’administration américaine à revenir sur sa décision.

A Kébili : plusieurs membres de la société civile ont condamné cette décision qui constitue une atteinte aux droits du peuple palestinien et aux initiatives de paix, affirmant que la cause palestinienne est la cause de tout le monde arabe et toute personne qui rejette l’occupation des territoires palestiniens.

A Gafsa : une marche de protestation, qui a pris départ du siège de l’Union régionale du travail, a parcouru les artères de la ville où les protestataires ont hissé des banderoles appelant à renoncer à toutes les initiatives de normalisation et à soutenir le peuple palestinien à poursuivre la résistance et à rejeter tous les accords conclus avec l’entité sioniste.

A Kasserine : les protestataires ont brandi le drapeau palestinien et des illustrations d’”Al Qods, capitale éternelle de Palestine” et scandé des slogans de soutien à la résistance palestinienne, réclamant la fermeture de l’ambassade américaine en Tunisie en signe de consolidation avec le peuple palestinien frère.

Le président américain Donald Trump a reconnu Al-Qods, capitale d’Israël, mercredi, lors d’une brève allocution depuis la Maison Blanche. Il a aussi déclaré avoir ordonné de prendre les mesures nécessaires pour déplacer le l’Ambassade américaine de Tel-Aviv à Al-Qods, malgré les mises en garde des Palestiniens et de la communauté internationale des conséquences dangereuses de cette décision.

TAP