La situation des médias Tunisiens selon Reporters Sans Frontières

Reporters sans frontières (RSF) défend la liberté d'informer et d'être informé partout dans le monde. L'organisation défend également les journalistes et collaborateurs des médias emprisonnés ou persécutés pour leur activité professionnelle, et dénonce les mauvais traitements et la torture dont ils sont victimes dans de nombreux États.



La situation des médias Tunisiens selon Reporters Sans Frontières

RSF agit également pour améliorer la sécurité des journalistes, notamment dans les zones de conflit. Et lutte pour faire reculer la censure et combattre les lois visant à restreindre la liberté de la presse.
 

Par ailleurs, RSF accorde chaque année presque trois cent bourses d’assistance afin de venir en aide à un journaliste ou à un média en difficulté (frais d’avocats, frais médicaux, achat de matériel, etc.), ainsi qu’aux familles de reporters emprisonnés.

 

Sur les évènements du 3 mai, Olivia Gré responsable du bureau RSF Tunisie exprime sa position


M.I.A.
rsf-030412-1.jpg