Publié le 17-03-2012

Ben Guerdane: Des commerçants d'hydrocarbures prétendent avoir été agressés par l'armée nationale

Des habitants de la délégation de Ben Guerdane opérant dans le commerce des hydrocarbures ont prétendu avoir été agressés, samedi, par une ronde de l'armée nationale.



Ben Guerdane: Des commerçants d'hydrocarbures prétendent avoir été agressés par l'armée nationale

Contactés par téléphone, ces commerçants ont affirmé à la correspondante de l'agence TAP dans la région qu'ils ont été victimes d'une agression alors qu'ils rentraient d'une station d'approvisionnement en Hydrocarbures, située au niveau des frontières tuniso-libyennes.

Face à de tels agissements qui, ont-ils dit, menacent "leur unique source de subsistance", ces commerçants ont réaffirmé leur attachement à poursuivre leur activité, en l'absence de tout effort du gouvernement visant à résorber le chômage dont souffre plusieurs milliers de jeunes de la région.

Ils ont également formé le voeu de parvenir à une solution dans les plus brefs délais afin de leur permettre d'exercer cette activité dont bénéficient environ 50 mille habitants de la région, ajoutant que cette solution ne manquera pas d'apaiser le climat de tension qui règne dans la région et d'éviter le recours à d'autres formes de protestation.

Il est à rappeler que la région de Ben Guerdane a été, il y a plus d'une semaine, le théâtre de tensions sur fond d'interdiction des habitants de la région d'atteindre les points d'approvisionnement en hydrocarbures sur les frontières tuniso-libyennes.

Selon les mêmes commerçants, il s'agit d'une "mesure sécuritaire" prise par les forces de l'armée nationale dans la région, dans l'objectif de les protéger contre les assauts perpétrés par des groupes armés libyens.


TAP
contre-160312-1.jpg