Publié le 21-02-2012

Menace d'une campagne mondiale de journalistes pour Attounissia

Dans une lettre ouverte adressé par la Fédération Internationale des Journalistes aux 3 présidents de la Tunisie.



Menace d'une campagne mondiale de journalistes pour Attounissia

La Fédération et ses affiliés dans 150 pays affirment qu'ils sont solidaires de Nasreddine Ben Saida, directeur du journal tunisien Attounissia, et sont prêt à s'engager dans une campagne mondiale jusqu'à sa libération.



«L'arrestation de ces trois journalistes prouve qu'il existe toujours en Tunisie des forces opposées à l'avènement d'un journalisme indépendant  », a déclaré Jim Boumelha, le Président de la FIJ. « La publication d'une photo, même insolite en Tunisie mais   qui a fait le tour du monde, ne constitue nullement la promotion du style de vie du couple. Les accusations contre nos collègues sont infondées et nous exigeons leur libération immédiate ».

A rappeler que la Fédération compte près de 600 000 membres.

Ci joint la lettre...


ifj-190212-1.jpg ifj-190212-2.jpg