Publié le 07-01-2012

Des avocats portent plainte contre les organisateurs des sit-in non justifiés

Le vendredi matin, des avocats tels que Maitre Ahmed Ben Hassana et Maitre Imed Saadiya ont porté plainte contre les organisateurs des sit-in non justifiés et ce sur les régions de Gafsa, Gabès, Manzel Bouzayane et Jendouba.



Des avocats portent plainte contre les organisateurs des sit-in non justifiés

Ces derniers sont accusés d’avoir pris des individus en otage et d’avoir violé les libertés individuelles. Et selon les avocats de l’accusation, une enquête sera ouverte en vue de traduire les personnes impliquées dans cette affaire devant un tribunal.

Les plaintes déposées auprès du procureur de la République expliquent que conformément aux articles 79, 250 et 251 du code pénal et l’article 388 de la loi du travail, il est possible d’entrainer en justice les organisateurs des sit-in non justifiés. Les peines peuvent même atteindre les 20 ans de prison en plus des amendes.

D’après les témoignages des avocats de l’accusation, recueillis par radio Kalima, ces premiers sont prêts à convoquer devant un tribunal toute personne à l’origine d’une perte économique ou une détérioration du niveau de la croissance en Tunisie. les avocats cités précédemment ont dénoncé ce genre de phénomène qui ne cesse de se répandre en Tunisie causant des pertes au pays et à différents niveaux.

Dans ce même contexte, ces avocats ont lancé un appel au Ministère de l’Intérieur, à l’armée, au gouvernement provisoire ainsi que toutes les composantes de la société civile afin qu’ils contribuent à faire face à ces phénomènes qu’ils ont qualifié de criminels. 


avocat-07012012-1.jpg