Publié le 29-11-2011

Les protestataires à Manouba : On soutient le niqab et on veut des salles de prières à l'université ...

Les étudiants appellent le doyen de la faculté des Lettres de Manouba M. Habib Kazdaghli à dégager, appellent à l’acquisition des salles de prières au sein de l’université et appellent à respecter les étudiantes qui portent le niqab. Autour des ces trois axes, les tensions et les désaccords continuent aujourd’hui à la faculté de Mannouba avec une large participation de plusieurs groupes d’étudiants venus de plusieurs autres universités.



Les protestataires à Manouba : On soutient le niqab et on veut des salles de prières à l'université ...

Ce mouvement de protestation s’est déclenché hier lorsqu’un groupe de barbus s’est attaqué à l’établissement et a empêché les étudiants de gagner leurs classes et de passer les examens parce que l’une des étudiantes a été harcelée parce qu’elle portait le niqab. Depuis, les protestataires observent un sit-in qui appelle au respect de la liberté concernant le port de l’habit religieux, la liberté du culte et le droit d’avoir des lieux pour la prière au sein de l’établissement scolaire. 

Selon des témoignages recueillis par des étudiants sur les lieux , ce mouvement de protestation a été soutenu par plusieurs étudiants venus du Campus Universitaire El Manar, de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales (9 Avril) et de plusieurs autres universités …

Pour sa part, le doyen de la faculté qui a donné sa version des faits a indiqué que les grévistes ne sont pas tous des étudiants, tout en précisant que l'absence d'un texte juridique spécifique sur le port du niqab pose une vraie problématique actuellement, chose qui ramène à s'appuyer sur une circulaire de 2005 obligeant à l'identification des étudiant(e)s.


man-291111-1.jpg