Société

La double consommation : jusqu’à quand ?

Après une longue journée de travail, nous pensons parfois à boire un café à Tunis pour rigoler avec les amis ou pour lire tranquillement un journal. C’est fort légitime de se permettre ce petit confort de rien du tout qui déstresse et allège l’esprit. Hier, le mercredi 22 avril 2009, j’étais à côté de la rue Palestine à Montplaisir, où j’ai choisi, pour attendre un ami, un salon de thé qui a l’air sympathique. En rentrant, l’accueil du serveur était chaleureux. J’ai choisi  une table et j’ai demandé un café (jusqu’à maintenant tout va bien).