Partis

Le Parti du centre social (PCS)

 Le Parti du centre social veut rassembler les Tunisiens autour de valeurs sociales, libérales et modernes

Tunisie Verte

Ce parti est de tendance écologiste dont le fondateur est Abdelkader Zitouni.

Parti Al Watan

Al Watan a été crée en Fevrier 2011 aux lendemains de la révolution tunisiennne du 14 Janvier. 

Union Patriotique Libre (UPL)

 Le président du parti est Monsieur Slim Riahi. C'est un tunisien de 39 ans attaché à son pays. A l'âge de 10 ans, il a été contraint à l'exil car sa famille a été chassée. C'est de cet exil forcé qu'il a puisé sa force et qu'il a durant sa jeune carrière d'entrepreneur créé plus de 7 500 emplois, dont plus de 1 500 pour les seuls Tunisiens.

Le parti des jeunes démocrates (PJD)

 

Le parti des jeunes démocrates est un parti politique avec les jeunes, pour les jeunes  afin qu’il apporte à la scène politique tunisienne  le renouveau qui lui fallait, la vigueur  et la créativité qui lui manquaient  depuis longtemps. 

Le parti du travail patriotique et démocratique (PTPD)

Le Parti du Travail Patriotique et Démocratique a reçu dans l'après-midi du mercredi 19 janvier 2011 un agrément pour l'activité légale.

Al Wifak

Le parti « Al Wifak » a obtenu l’autorisation légale, en vertu d’une décision du ministère de l’Intérieur, en date du 5 mars 2011, après avoir reçu le récépissé, le 9 février dernier.

Mouvement El Baâth

Le Mouvement Baâth a reçu son visa légal le 22 janvier dernier. Ce parti laïc reste fidèle à sa doctrine initiale qui combine socialisme et nationalisme panarabe

Le Parti démocrate progressiste (PDP)

Fondé le 13 décembre 1983 et légalisé officiellement le 12 septembre 1988. Il participe à toutes les élections législatives de 1989 à 1999 mais boycotte celles de 2004 et 2009 ; il ne compte donc aucun représentant à la Chambre des députés.

L'Union démocratique unioniste (UDU)

Fondé le 26 novembre 1988 et reconnu le 30 novembre de la même année, il compte sept députés à la Chambre des députés. Il a participé à toutes les élections législatives depuis 1989.

Parti communiste des ouvriers de Tunisie (PCOT)

C’est le parti politique d’extrême gauche  qui, longtemps interdit, est finalement légalisé par décision du gouvernement d'union nationale le 20 janvier 20111.

Ennahda

Hezb Ennahda (Parti de la Renaissance). C’est un parti politique islamiste tunisien. Longtemps interdit, il est finalement légalisé par décision du gouvernement d'union nationale le 20 janvier 2011.
Le parti Ennahda est fondé le 6 juin 1981 avant d'adopter son nom actuel en février 1989.

Le Parti social-libéral (PSL)

Le Parti social-libéral (PSL) est un parti politique tunisien d'obédience libérale. Il est membre de l'Internationale libérale et du Réseau libéral africain. Fondé le 12 septembre 1988 sous le nom de Parti social pour le progrès (PSP), il change de nom en octobre 1993 pour refléter son orientation libérale.

Mouvement Ettajdid

Le mouvement Ettajdid est un parti politique tunisien. Ettajdid signifie « renouveau » en arabe.
Le parti compte deux représentants à la Chambre des députés. Il a participé à toutes les élections législatives depuis 1994 ; il a aussi présenté Mohamed Ali Halouani à l'élection présidentielle de 2004, où il remporte 0,95 % des suffrages, et Ahmed Brahim à celle de 2009, où il remporte 1,57 % des voix.

Parti des verts pour le progrès (PVP)


Le fondateur, Mongi Khamassi, originaire du Kef, fait partie des fondateurs du Parti social-libéral (PSL) dont il est membre pendant 17 ans avant de démissionner en septembre 2005. Il dépose alors une demande pour créer un nouveau parti, l'autorisation lui étant accordée moins de quatre mois plus tard, ce qui est considéré comme un record en Tunisie. Khamassi ayant été élu député du PSL lors des élections législatives du 24 octobre 2004, le PVP obtient un siège à la Chambre des députés dès sa création. En 2009, à l'occasion de sa première expérience électorale, le parti remporte un total de six sièges.

Congrès Pour la République (CPR)

 

Le Congrès pour la république (CPR) est un parti politique tunisien qui, longtemps interdit, est finalement légalisé par décision du gouvernement d'union nationale le 20 janvier 2011.

Parti De L'unité Populaire (PUP)

Le Parti de l'unité populaire est un parti politique tunisien fondé en janvier 1981 et issu du Mouvement de l'unité populaire d'Ahmed Ben Salah.