Publié le 15-06-2011

M. Mohamed Jegham et M. Ahmed Friaa, tous les deux victimes d'exclusion …

Suite à la démission de M. Ahmed Friaa du parti Al Watan qu’il a co-fondé avec M. Mohamed Jegham, ce dernier  a confirmé mardi après midi, l'existence d'un courant protestataire contre M.  Mohamed Friaa considèré comme étant "un obstacle pour la progression du parti", au vu des nombreuses critiques qui lui sont adressées en raison du poste qu'il avait occupé en tant que ministre de l'Intérieur avant la Révolution du 14 janvier 2011.



M. Mohamed Jegham et M. Ahmed Friaa, tous les deux victimes d'exclusion …

Suite à la démission de M. Ahmed Friaa du parti Al Watan qu’il a co-fondé avec M. Mohamed Jegham, ce dernier  a confirmé mardi après midi, l'existence d'un courant protestataire contre M.  Mohamed Friaa considèré comme étant "un obstacle pour la progression du parti", au vu des nombreuses critiques qui lui sont adressées en raison du poste qu'il avait occupé en tant que ministre de l'Intérieur avant la Révolution du 14 janvier 2011.

M. Jegham a nié, dans une déclaration à l'agence TAP, l'existence d'un quelconque conflit avec M. Friaa, précisant qu'ils ont été " tous les deux victimes d'exclusion, sous le régime du président déchu, en dépit de leur appartenance au RCD dissous et de l'occupation de postes de responsabilité"  !!!