Publié le 09-06-2011

M.Béji Caïd Essebsi … ou le discours qui provoque ?!!

Après le silence, la langue de bois et les discours historiques qui rappellent le " bon " vieux temps de ZABA … La Tunisie commence à faire des pas géants vers un véritable et titanesque pouvoir d'expression qui va loin loin du tabou de la propagande du pouvoir … Hier encore, les Tunisiens ont assisté à un discours qui rappelle un peu trop celui du Za3im Habib Bourguiba, l’idole éternel de M. Caïd Essebsi. Un discours différent et controversé ...



M.Béji Caïd Essebsi … ou le discours qui provoque ?!!

Depuis son arrivée au poste de Premier ministre du gouvernement provisoire, M.Béji Caïd Essebsi avait une mission bien définie : Mettre le pays sur les rails de la démocratie et de la sécurité … Hier, mobilisation générale ! Tout le gouvernement, ou presque, était sur le pont pour assister à l’annonce de la date des "premières" élections libres, transparentes et démocratiques dans ce pays…

Cette annonce s’est faite, dans un cadre " prestigieux " et fortement " sécurisé " au Palais des Congrès à Tunis, par le Premier ministre Béji Caïd Essebsi, devant les membres de la haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, les représentants de la société civile, et ceux des partis politiques, sans pour autant oublier la " liste stricte " des médias soigneusement conviés pour assister à ce rendez-vous incontournable…  

Le discours avait ses règles ! M.Béji Caïd Essebsi, fidèle à lui-même, a dressé le tableau de la situation actuelle du pays dans son style habituel fait d’humour et de gravité comme d'habitude. Le discours, entrecoupé par de vifs applaudissements qui rappellent le temps de ZABA, était drapé de versets du Coran, de sourires ironiques et d’humour … Mais tout cela s’avère insuffisant pour ce peuple en proie à des rumeurs folles, à des informations invérifiables, à des conflits sans précédents, à des " guerres civiles et régionales " ... Les gens attendaient hier pour en savoir davantage sur les derniers évènements de Metlaoui, sur les frontières tuniso-libvyennes où la situation est loin d’être stable, sur l’avancement " réel " des enquêtes et sur beaucoup d'autres dossiers épineux … Mais M.Béji Caïd Essebsi est est passé à côté ... en citant brièvement quelques recommandations du Gouvernement et quelques perspectives encore non définies ...  chose qui a mis ce discours sous des feux de critiques.

Quand M.Essebssi dit : " On nous dit que ce gouvernement n’a pas de légitimité, mais personne n’a de légitimité ". A qui doit-on faire confiance ? Quand il nous dit que " Le gouvernement n’a pas de baguette magique pour résoudre ces anciens problèmes tribaux à Metlaoui … mais on est en train de chercher de solutions, et on en trouvera si Dieu le veut ". Est ce qu'on doit s'arrêter là, et se contenter d'attendre des miracles ??!!!  Quand Beji Caid Essebssi ne comprends toujours pas ce que le peuple veut … qui pourrait le comprendre alors ??!!!

La solution ? Encore un peu de patience, pour quelques semaines ... en attendant que M.Caid Essebsi puisse tenir DES promesses … qui n’engagent que ceux qui y croient ! Beaucoup de choses peuvent changer mais … d'autres ont la vie dure.


Source: H.Manel
bce-090611-1.jpg